DÉFI 2 POUR PIMENTER 2013: CESSER DE CRIER!!

La seconde résolution sur laquelle je travaille et qui me tient vraiment à coeur:

E. Éducation:
*Transformer mes petits montres en petits anges

J’ai beaucoup réfléchis à cette résolution en janvier et sur la façon dont je l’avais formulé.. Mes enfants ne sont pas tellement horribles, ils sont plutôt adorables en fait. Ils sont un peu grognons, tête en l’air, boudeurs, capricieux, mais ils sont aussi sensibles, doux, empathiques, créatifs, ouverts d’esprit..un peu comme la météo, à intensité variable d’un jour à l’autre.

Mais, en poussant ma réflexion plus loin, en écoutant sincèrement ma petite voix, je me suis demandée si je ne devrais-je pas moi aussi changée un peu comme maman? Remettre en question mon éducation, ma discipline, ma communication etc..

En pleine réflexion, je suis tombée pile poil sur un petit article
dédié aux parents au bord de la crise de nerf:
 »Cesser de crier, mission impossible? »

Il ne donne pas un million de solutions magiques, mais par contre de lire le témoignage d’autres mères m’a fait réaliser que je criais beaucoup trop et surtout que je détestais cela. Ce n’est pas moi cette personne qui hurle pour garder le contrôle, ce n’est pas mon vrai MOI.

Alors, c’est parti, 1 mois sans crier (ou presque)!

Voici les quelques trucs, quelques outils qu’ils proposent pour nous aider. Personnellement, je pense qu’il faut d’abord essayer d’identifier les situations qui nous font disjonter (truc 8), puis d’identifier les trucs qui nous conviendraient:

1. Séparer les enfants. À partir de l’âge de 4 ans, dès qu’ils commencent à se chamailler, on les réoriente dans des lieux et des activités différents.

2. Donner les bains avant le souper. Cela permet aux enfants de faire une coupure psychologique avec leur journée à l’école ou à la garderie. Ils seront plus calmes pendant le souper.

3. Prendre du recul. On sent qu’on va bientôt exploser? On s’enferme dans la salle de bains ou dans notre chambre et on respire. On se parle et on se donne un plan de match: «Quand je vais sortir d’ici, je ferai…»

4. Se taire pendant la crise. La colère est contagieuse. Dans le feu de l’action, on ne dit plus: «Je n’en peux plus! Je suis à bout!» Ces phrases ne font qu’envenimer la situation. On se tait, tout simplement.

5. Faire un reset. Quand la dynamique familiale ne va pas bien, on arrête tout et on recommence à zéro. Au milieu de la crise, on peut s’asseoir par terre et dire à notre petit: «Viens faire un gros câlin à maman.» Le câlin produit de l’ocytocine, une hormone qui contrecarre le cortisol, qui est l’hormone du stress. L’ocytocine est reconnue pour diminuer l’agressivité et baisser la tension artérielle.

6. Prendre notre ado à part. Avec un ado, on n’intervient jamais devant public (parent, frères, soeurs et amis). Il se sentira humilié et argumentera pour nous prouver qu’il a raison. Comme il est dans une période d’affirmation, il voudra prendre le pouvoir sur nous. Puisque c’est nous, l’adulte, on quitte la conversation en lui disant qu’on en reparlera calmement plus tard.

7. Pratiquer la respiration profonde. Avant de se lever le matin ou d’arriver à la maison le soir, on respire. On peut le faire dans la voiture, l’autobus ou le train. Pour se calmer et prendre un peu de recul, on respire par le ventre en expirant lentement par la bouche.

8. Analyser la situation. Malgré tous ces trucs, on crie toujours autant? On se questionne sur les causes du problème et on prend les décisions qui s’imposent: cours de yoga, séance de méditation, embauche d’une aide ménagère, aide du conjoint, constance dans les routines avec les petits, etc.

Voici l’article:
coupdepouce.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :