EXERCICE DE POÉSIE #2

EXERCICE#2

Écrire un ou des poèmes à partir de mots trouvés dans le dictionnaire:
1. Gibier
2. Chargement
3. Intracardiaque
4. Rigotte (haha je savais même pas c’était quoi…. c’est un petit fromage plat et cylindrique de la région lyonnaise)
5. Zootaxie

_______________________________________________________________________
nov 2012- Exo 2

Écoeurantite aïgue des hommes

Mon amie vous qualifie de légumes pourris,
Sans saveur, sans couleur, ni calories,
Nourrissant nos déceptions.
Que dire alors des légumes surgelés
Couvert de glace jusqu’au cœur
Des bonimenteurs
Qui pensent nous nourrir de leurs leurres.

Puisque nous trippons métaphores aujourd’hui,
Pourquoi ne pas les comparer à nos amis
les bêtes
Écrire LA bible de la zootaxie
des hommes… ou des hommes CONS pour être plus précis
car la différence est nette
même si l’énergumène est aussi rare que chérie.

Un chien qui vous a berné.
Un cochon qui vous a abusé.
Un coq qui vous a trompé.
Un requin qui a dévoré
tout espoir d’être une hétéro
épanouie
tout espoir de ne pas virer homo
par dépit.
—————————————————–
Déc 2012- Exo 2

Quand tu rames dans la vie

Quand tu rames dans la vie
Ô que tu aimerais faire cesser tout ce bruit
Qui te martèlent la tête jusqu’à tard dans la nuit.
De tes réflexions,
De tes interrogations,
Qui ne te lâchent pas d’une semelle
Et te rappellent
Ô combien tu patauges à l’infini.

Quand tu rames dans la vie
Ô que tu rêverais user de magie
Pour mettre fin à ce vacarme qui te nuit.
Remises en questions,
Doutes et hésitations,
Qui te traquent tel un gibier, telle une perdrix
Et te rappellent
Ö combien tu es à leur merci.

Quand tu rames dans la vie
Dis à Dieu : ‘’Adieu
tranquillité d’esprit !’’
————————————-

Déc 2012- Exo 2

 »J’ai cru »

J’ai cru.
J’ai voulu.
Mais, si j’avais su,
l’aurais-je ainsi vécu?

Tu m’as ému.
Tu m’as plu.
Pour toi, je me serai mise à nue,
pour aussi peu que 5 ecus.

Tu n’étais, tu n’es plus
que des partelles de rêverie.
Tu n’étais, tu n’es plus
qu’une poussière de fantaisie.
Extirquées de mon esprit
Je l’ai enfin compris.

Je rêvais ma vie… et puis?

Souvenir éphémère d’une intense chaleur,
je te porterai dans mon coeur
à tout jamais.
Je te chérirai telle une précieuse lueur
éclairant mon chemin de paix.
Je m’accrocherai à mon film en couleur
et je tâcherai de retrouver cet état de pur bonheur.

C’est l’heure des déménageurs,
c’est le temps du chargement
Bientôt le printemps,
je fais de la place pour les jours meilleurs!

J’ai cru.
J’ai voulu.
J’ai vu et j’ai survécu.
—————————

Rigotte et intracardiaque à venir…!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :